Accueil  /  Nancy  /  Actualités Nancy performance   /  M. Darcq, sa vision de Formateur en Confinement

Je me présente, je m’appelle Olivier DARCQ. Je suis Formateur au sein du groupe EDUSERVICES et plus précisément pour la marque PIGIER PERFORMANCE NANCY, je suis en charge de la formation aux matières professionnelles (marketing, commerce, communication, gestion) de jeunes d’une vingtaines d’années qui préparent des BTS Management Commercial Opérationnel (MCO) ainsi que des BTS Négociation et Digitalisation de la Relation Client (NDRC).

Comment s'est déroulée la mise en pla​ce des cours en ligne ?

Tout d’abord il faut savoir que le groupe EDUSERVICES nous fournit depuis quelques années déjà des outils qui nous permettent une digitalisation des supports de cours, cet outils, qui se nomme PADLET est un « mur » virtuel qui permet à chaque formateur de déposer ses supports de cours, exercices, lien vers des sites internet ou même des vidéo que les apprenants peuvent consulter et télécharger depuis leur domicile donc sur ce point peu de changement dans nos habitudes de travail. De plus, nous utilisons déjà une autre plateforme interactive qui se nomme HYPERPLANNING. Cet outil digital nous permet de positionner les emplois du temps des sections, les devoirs, les notes des apprenants. Donc là encore peu de changement. La vraie nouveauté, est la mise à disposition par le groupe d’un outil de visioconférence qui est TEAMS. Cet outil nous permet de programmer des rendez-vous qui sont nos cours et les jeunes se connectent en visio afin d’assister aux cours de chaque formateur. Nous n’avons pas changer nos emplois du temps et par conséquent en termes d’organisation, pas de bouleversement dans la continuité de l’activité pédagogique avec chaque section (l’heure de gestion du mardi reste le mardi).

Quel est votre ressenti par rapport à l’échange virtuel avec vos étudiants ?

Force est de constater qu’une certaine appréhension était présente à la veille de mon premier cours par visioconférence, allaient-ils réussir à se connecter ? la connexion serait-elle stable ? n’y allait il pas avoir de bug ? Ma séquence de formation allait elle fonctionner de la même manière qu’en face à face ? de nombreuses questions se sont bousculées, mais en réalité, à part quelques petit soucis de réglages ou de connexion, l’ensemble se déroule parfaitement bien.

Bien sûr un temps d’adaptation est nécessaire, le cadre personnel en arrière-plan, les bruits domestiques (puisque certains jeunes vivent encore chez leurs parents, le chat qui miaule, etc.) mais vraiment rien de très méchant ou en tout cas rien de bien déstabilisant. Une fois lancé dans l’activité (le cours, l’explication de l’exercice, etc.) tout se passe bien. Un des énormes avantage et bien évidemment l’absence de bavardages et oui ! chacun chez soi on ne peut discuter avec son voisin comme on pourrait le faire en classe. Un point de vigilance cependant comme le système ne permet de voir que quatre personne a la fois il est important de solliciter très régulièrement chaque personne en individuel, l’interaction est un petit peu moins spontanée qu’en face à face physique.

En termes de productivité et d’efficacité il apparaît qu’au début tout du moins, les sollicitations vers le formateur étaient moins spontanées qu’en cours en face à face, je devais donc régulièrement interpeller les apprenants afin de voir s’ils avaient des difficultés, au fur et à mesure, l’outil digital « disparaît » et les réactions se font plus spontanées et on retrouve « l’ambiance » de travail du cours en face à face.

Que pensez-vous de la mise en place des cours en ligne ?

Je suis un formateur, mon métier est de changer les représentation de mes apprenants et de leur faire acquérir un certain nombre de compétences professionnelles. Pour réaliser cela je pense que le face à face physique reste la meilleure solution au quotidien. Ceci étant dit, je dois admettre que dans cette période dramatique que nous vivons en ce moment, la visioconférence est le meilleur moyen de faire correctement mon métier. Si le groupe EDUSERVICES n’avait pas mis en place ces outils digitaux, il aurait été particulièrement difficile pour ne pas dire impossible de préparer nos jeunes à leur diplôme.

Je pense également que dans la mesure où il faut tenter de dégager un aspect positif à tout ce qui nous arrive dans la vie, la mise en place de la visioconférence et des cours en ligne va nous permettre à nous formateurs et plus généralement professionnels de l’enseignement de nous réinterroger sur nos pratiques professionnelles, nous faire évoluer, nous obliger à nous adapter bref à nous faire sortir de notre zone de confort et c’est forcément bon, pour nous, pour nos apprenants, pour notre métier en général.

Quels sont les retours de vos étudiants ?

Ma réponse sera simple, globalement les retours sont bons voire très bon ! En effet, au-delà du fait que la visioconférence a de par sa nature propre un aspect ludique qui est en lien avec les modes de fonctionnement de nos étudiants (vidéos sur les réseaux sociaux). Il ne faut pas oublier non plus le caractère très particulier de cette période, je veux bien évidemment parler du confinement. La visioconférence a comme principal avantage dans cette période troublée la conservation du lien social qui est fondamental pour l’esprit humain. Nos étudiants pour certains d’entre eux sont certes chez leurs parents mais il ne faut pas oublier ceux qui sont seuls dans leur studio contraints au confinement nécessaire en ces temps de pandémie. La visioconférence est pour certain.e.s d’entre eux.elles le seul moyen de faire perdurer ce lien social.

Comment vivez-vou​s cette situation en tant que formateur ?

Je dois bien avouer que la semaine précédant la mise en ligne des cours, j’avais une certaine appréhension sur le déroulement de mon activité. Mais aujourd’hui, je suis rassuré. Les étudiants sont volontaires et impliqués dans cette nouvelle manière de travailler, le lien social est maintenu, le groupe met des outils et une assistance à disposition et les équipes de Direction et Pédagogiques se réunissent très régulièrement pour solutionner d’éventuels problèmes. Je ne dirais bien évidemment pas que je ferais des cours en visioconférence éternellement car ce n’est pas pour moi la vision du métier de formateur qui est avant tout un métier de l’humain mais je dois cependant dire que dans une situation aussi dramatique que celle que nous vivons aujourd’hui, ces cours en visioconférence amènent un lien social, un apport de connaissances et de compétences, des échanges, des relations bref de l’humanité dans cette période troublée.