Accueil  /  Paris Performance  /  Actualités Paris Centre performance   /  Vous recherchez une alternance pour la rentrée ? Voici les erreurs à éviter sur votre CV !

Mettre des d’infos trop personnelles, mentir sur vos expériences, faire trop long, utiliser des mots trop techniques ou trop vous attarder sur vos hobbies… voici dix erreurs à ne pas commettre si vous voulez faire bonne impression dès le premier coup d’œil.

1.      Le mauvais titre de CV

Montrer son adéquation avec une offre d’emploi, c’est bien. Mais pas n’importe comment ! Trop de candidats se contentent de calquer artificiellement, en tête de leur CV, le titre d’un profil recherché par un recruteur. Vous devez au minimum expliquer votre souhait d’évolution ou votre intérêt pour la fonction et le secteur dans une partie dédié à vos objectifs.

2.      Les mots trop techniques

Savez-vous combien de personnes liront votre CV ? Beaucoup, souvent. C’est pourquoi il faut être technique… mais pas trop. Et surtout, indiquer dans des termes clairs quelle valeur ajoutée on peut apporter à une entreprise. Vouloir en mettre plein la vue avec un jargon qui ne veut rien dire est une grave erreur. Quand vous rédigez votre CV, n’employez pas trop de clichés ou de termes vagues. Privilégiez les faits pour montrer que vous êtes le candidat idéal.

3.      Mal définir son objectif professionnel

Un CV doit permettre, en un clin d’œil, de répondre à deux questions : que savez-vous et que voulez-vous faire ? Un recruteur doit pouvoir vite repérer le candidat adéquat et opérationnel. Or, en général, il faut souvent fouiller dans le CV pour trouver les informations les plus importantes. Attention il ne faut pas que la définition de son projet soit trop longue, il faut rester synthétique. En effet, aux yeux d’un recruteur, un CV à rallonge est le signe que le candidat ne sait pas faire la différence entre les informations importantes et celles qui ne sont pas nécessaires. Rappelez-vous aussi que vous n’êtes pas les seuls à postuler, sur chaque poste il n’est pas rare de recevoir plus de 100 CV. Soyez concis et pro, allez à l’essentiel !

4.      Des infos trop personnelles

Il n’est pas nécessaire d’indiquer certaines informations personnelles comme votre âge, si vous êtes marié ou non… encore moins vos opinions politiques ou religieuses (votre CV n’est pas votre profil Facebook !). Les employeurs n’ont pas à savoir ce que vous faites pendant votre temps libre, surtout s’il s’agit de passe-temps un peu bizarre comme collectionner les stylos bariolés ou jouer du piano avec vos doigts de pieds, sauf si ces capacités ont un rapport avec votre métier. A noter aussi un autre détail votre adresse mail doit être « professionnelle » sous forme de « prenom-nom@nomdedomaine.com » plutôt qu’un pseudo avec un numéro. 76% des CV avec une adresse mail pas très professionnelle sont écartés.

5.      La mise en avant de réussites non personnelles

Vous avez travaillé pour des groupes prestigieux ? Tant mieux. Mais à quoi faire ? Certains candidats mettent en avant l’activité ou le chiffre d’affaires de l’entreprise plutôt que leurs propres résultats. Or mieux vaut détailler votre apport personnel à la société ! On est parfois tenté de boucher les trous de son CV en mettant des expériences qui n’ont pas toujours de sens par rapport à l’offre d’emploi à laquelle vous répondez. Dans ce cas, il vaut mieux ne pas trop détailler ou ne pas les mettre au risque de diluer le message-clé de votre CV. A ce sujet, les conseils à suivre sont de bien lire l’offre d’emploi et lister les mots-clés de vos expériences qui correspondent au poste et que vous devrez indiquer en priorité sur votre CV.

6.      Un CV incomplet

Plus globalement, notre consultant déplore un trop grand nombre CV incomplets. Il peut manquer l’âge d’un candidat, la date d’une formation ou la ville de son dernier emploi. De même, des formules comme « anglais courant » ou « budget d’environ 1 million d’euros » sont approximatives. Un recruteur n’aime pas le vide... Rien de pire qu’une période absente du CV. Si vous avez élevé vos enfants, si vous avez entrepris un projet personnel ou suivi une formation, réalisé un tour du monde, écrivez-le» Il est conseillé d’utiliser une terminologie positive plutôt que d’employer des mots ou expressions à connotation négative

7.      Un curriculum vitae non réactualisé ou faux

Certaines parties du CV méritent plus de concision. C’est une règle de base : un CV se retravaille à chaque changement professionnel. Or, la plupart des candidats se contente de rajouter quelques lignes sur leur ancien CV. Il faut accepter de résumer les expériences « historiques » de plus de 10 ans à leur plus simple expression. C’est ce qu’on a fait le plus récemment qui compte. Bidonner son CV pour décrocher le poste est un mauvais calcul. La plupart des recruteurs font des vérifications. Plutôt que de mentir sur votre CV, mieux vaut postuler à des emplois qui vous correspondent. Vous aurez ainsi beaucoup plus de chances d’être retenus.

8.      Des fautes d’orthographe et de grammaire

D’après l’infographie, un CV sur deux contient des fautes. C’est trop et la jeune génération est plus particulièrement montrée du doigt pour ce genre d’erreurs. Pour limiter les fautes nous vous conseillons de relire votre CV imprimé plutôt qu’à l’écran et de se faire aider par des proches pour corriger les éventuelles coquilles.

9.      Une présentation inadaptée

Autre écueil classique : attirer l’œil… à mauvais escient. A moins de postuler comme graphiste, un recours, souvent excessif, aux couleurs, encadrés, italiques et autres typographies est contre-productif. Les CV originaux c’est rigolo, mais pas forcément efficace. Soyez sobre dans la présentation au niveau des polices, de la structure de votre CV. Evitez les couleurs ou les images qui alourdissent votre fichier sans raison. Pour faire ressortir les informations importantes, le gras et l’italique sont bien suffisants.

10.   Une photo pas pro

L’erreur la plus courante est de ne pas respecter le dress code de l’entreprise, rappelez-vous que mieux vaut pas de photo qu’une mauvaise photo.